Mon chien Boulka

bouledogueJ’avais un petit dogue. On l’appelait Boulka. Il était tout noir, sauf le bout des pattes de devant qui était blanc. Les dogues ont la mâchoire inférieure plus longue que la mâchoire supérieure, et leurs dents d’en haut s’emboîtent dans celles d’en bas; mais chez Boulka, la mâchoire inférieure était si proéminente qu’on aurait pu mettre le doigt entre les deux rangées de dents. Son museau était large, ses yeux grands, noirs et brillants; ses dents blanches, toujours découvertes. 

Il n’était pas méchant et ne mordait point; mais il était extraordinairement vigoureux et tenace quand il s’accrochait à quelque chose, il serrait si fort les dents qu’il restait suspendu comme un chiffon.

Un jour, on le lança sur un ours. Il lui attrapa l’oreille et y resta suspendu comme une sangsue. L’ours avait beau lui donner des coups de griffes, le serrer contre son poitrail, le secouer dans tous les sens, il ne pouvait s’en débarrasser. A la fin, il se jeta à terre pour écraser Boulka, mais celui-ci ne lâcha prise que lorsqu’on l’eut arrosé d’eau froide.

Je l’avais eu tout petit et l’avais élevé moi-même. Quand je partis pour le Caucase, ne voulant point l’emmener, je quittai la maison sans bruit, après avoir donné l’ordre de l’enfermer. Au premier relais, au moment où j’allais remonter en voiture, soudain je vis rouler sur la route quelque chose de noir et de brillant. C’était Boulka avec son collier de cuivre. Il s’élança au relais, se jeta sur moi, puis, me léchant la main, il s’étendit à l’ombre sous le traîneau. Sa langue pendait longue comme la main. Tantôt il la rentrait, avalait sa salive, tantôt s’avançait pour me lécher encore. Il haletait, ses flancs palpitaient, il se tortillait de tous côtés; de sa queue, il frappait le sol.

J’appris par la suite qu’après mon départ, il avait sauté par la fenêtre en brisant la vitre, et, me suivant à la piste, avait galopé sur la route, faisant ainsi près de vingt verstes par une forte chaleur.

Tolstoï, Œuvres, t. XIV.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s