Le bonhomme en pain d’épice

écolier 2… Et j’avais seize ans ! l’âge où la croissance rapide rend le besoin d’une nourriture abondante plus impérieux qu’à aucun autre moment de la vie. Le plus souvent, je partais pour le collège à jeun, l’estomac et la tête vides. Quand ma grand’mère venait nous voir, c’étaient les bons jours elle m’enrichissait de quelque petite monnaie. Je calculais alors sur la route ce que je pourrais bien acheter pour tromper ma faim. Le plus sage eût été d’entrer chez le boulanger mais comment trahir ma pauvreté en mangeant mon pain sec devant mes camarades ? D’avance, je me voyais exposé à leurs rires, et j’en frémissais. Cet âge est sans pitié…

Pour échapper aux railleries, j’imaginai d’acheter quelque chose d’assez substantiel pour me soutenir, et qui ressemblât pourtant à une friandise. Le plus souvent, c’était le pain d’épice qui faisait les frais de mon déjeuner. Il ne manquait pas de boutiques en ce genre sur mon chemin. Pour deux sous on avait un morceau magnifique, un homme superbe, un géant par la hauteur de la taille; en revanche, il était si plat que je le glissais dans mon carton, et il ne le gonflait guère.

Pendant la classe, quand je sentais le vertige me saisir et que mes yeux voyaient trouble par l’effet de l’inanition, je lui cassais un bras, une jambe que je grignotais à la dérobée. Mes voisins ne tardaient guère à surprendre mon petit manège. « Que manges-tu-là ? » me disait Révol ou Poret. Je répondais, non sans rougir « Mon dessert. »

« Ma jeunesse. »  Michelet, C. Lévy, Paris, 1884.

Publicités

5 réflexions sur “Le bonhomme en pain d’épice

  1. Cruel, ce que je peux ajouter, pour les enfants qui, de par le monde, ne mangent pas à leur faim:
    « Moi, lorsque j’avais 2 sous -et dans un repas où le dessert ne me convenait pas- je courais chez le pâtissier, m’acheter un ‘Paris-Brest’ « 

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s